Jean-Marie CERVETTO

Quatre ans dans l’univers d’un fou

Lu par 

En voici la présentation

Il avait vingt ans.

Il n’était qu’un matricule au milieu d’autre matricules. Un numéro de dossier. Tous étaient fous.

Sauf lui. Il a vécu, pendant quatre ans de sa vie, l’enfer quotidien de cet univers de délire et de cauchemar.

Jean-Maurice Cervetto révèle dans ce livre comment une machination familiale l’a jeté en prison, puis dans le monde des fous.

Il vous raconte comment cris et protestations ne servaient qu’à le rendre plu fou pour les psychiatres.

Vous découvrirez avec lui un monde secret, et inconnu du grand public. D’abord, le quartier de sureté, la section spéciale, où l’auteur voisinait avec de véritables monstres, les aliénés difficiles, criminels et tous dangereux.

Avec son lot de drogues et d’infirmiers pas toujours tendres.

Puis le service des débiles profonds, ou chaque nuit est un nouveau calvaire d’horreur, chaque jour, une déchirure de plus.

C’est livre dur, un livre de colère, mais aussi de tendresse. Chez les fous, Jean-Marie Cervetto a rencontre l’amitié et l’amour.

C’est, de page en page, son combat pour la liberté, avec ses espoirs, ses renoncements et, et au bout du tunnel, la délivrance.

C’est aussi, deux ans plus tard, la mort du père indigne, le procès gagné contre un couple diabolique, la réhabilitation.

 

Ecouter le résumé du livre 

Télécharger le livre

En étant donneur de voix bénévole, je donne tout son sens au mot solidarité. Non seulement je suis très heureux, et, j’apporte à mon ego, un sentiment d’amour propre démesuré. En quelque sorte, j’apporte un peu de lumière à ceux qui en manque. Je bâtie un pont, un dialogue avec l’autre. Quel Bonheur de se sentir vraiment Utile.

Paul

Avec  joie et plaisir, je prête ma voix pour lire des nouvelles et de beaux livres au sein de l’association Trans-Doc, dirigé par Monsieur Hubert Ossart qui rayonne dans cet endroit où règne une ambiance chaleureuse.

Nathalie

Ma maman était atteinte de sa “DMLA” de sa dernière année, il y a encore peu de temps elle voyait plus. Après m’être renseignée sur internet et trouvé l’association Trans doc, prit rendez-vous, reçue par le Président “Hubert Ossart”, personne de très grandes qualités.

De ce jour, par petites intentions de lire, d’enregistrer et prêter ma voix, j’éprouve un sentiment d’Humanité envers ces personnes qui voient un univers différent.

Merci “Hubert” pour tout le travail fournit pour permettre à l’équipe bénévoles de transmettre par la lecture auditive des moments de Bonheur.

Réjane
Aller au contenu principal